Site logo

La danse frétillante des abeilles revisitée

Voici un descriptif du contenu qui sera développé durant la conférence sur la danse des abeilles revisitée ou comment communiquer dans une ruche sombre ?

Les travaux d'observation sur le comportement des abeilles

Les travaux d’observation et scientifiques sur le comportement des abeilles ont commencé il y a plus d’une centaine d’année.

Les premiers écrits sur l’observation des abeilles datent du 4ème siècle avant l’E.C. avec Aristote (384 – 322 av. E.C. : philosophe grec de l’Antiquité) et son Historia Animalium.

Pour Aristote, la ruche est gouvernée par un roi-abeille.
Mais il avait déjà observé le butinage exclusif d’une variété de fleurs par les abeilles et la danse des abeilles arrivant à la ruche.

Pline l’Ancien (23 – 779 de l’E.C.) a signalé les premières ruches d’observation vitrées dans le Naturalis historia, livre XI.

Beaucoup d’autres se sont intéressés aux abeilles comme : Luis MENDEZ de TORRES, Charles BUTLER, Jan SWAMMERDAM…

La grande question sur les abeilles

La question qui a motivée toutes ses recherches sur l’abeille est simple :

Une abeille arrive sur un lieu de nourrissage et plus tard elle est accompagnée de plusieurs autres.

Comment les abeilles recrutées
par les butineuses expérimentées
parviennent à destination avec une telle précision ?

La danse des abeilles et Karl von FRISCH

Photo de Karl von FRISCH

Karl von Frish est un éthologue allemand, il étudie le comportement animal.

Ses travaux ont porté sur l’odorat des abeilles, leur vision des couleurs et la danse des abeilles en 1946.

La description de cette danse, ou plutôt ces danses lui valurent le Prix Nobel de médecine en 1973.

La danse frétillante des abeilles permet de connaître à quelle distance et dans quelle direction se trouve la source de nourriture.

La danseuse transmet les coordonnées de la destination d’où elle vient et pour laquelle elle recrute d’autres butineuses.

Mais une abeille est sourde !

Une abeille est sourde, elle ne possède pas d’organe permettant de percevoir les ondes de pression acoustiques.

Comment alors communiquer dans un espace surpeuplé et sombre ?
Comment alors communiquer dans un espace vaste et lumineux ?

L’abeille possède, fort heureusement, de nombreux organes lui permettant de maîtriser son environnement.

L’abeille peut communiquer par la danse, les vibrations, le toucher, le goût, la température, l’utilisation de composés chimiques…

Deux mondes, deux directions

Pour les abeilles à l’extérieur de la ruche : C’est la position du soleil qui fait référence.
A l’intérieur de la ruche : C’est la pesanteur, la direction de la gravité vers le bas.

Les abeilles sont capables de transférer les angles d’un plan vertical à un plan horizontal.

Les abeilles possèdent aussi la notion du temps.
Elles ont la capacité d’associer leur sens du temps à leur mémoire des lieux (quand et où trouver de la nourriture, de l’eau etc.)

Les abeilles dansent également la nuit.

La controverse scientifique

Dans quelles circonstances, les novices utilisent ou non les informations de lieu d’une danse ?

Après l’annonce de von Frisch sur la danse des abeilles, tous les chercheurs n’étaient pas convaincus du rôle et de l’importance de la danse des abeilles comme moyen de communication.

James L. GOULD éthologiste américain né en 1945 mettra un point final à la controverse Frish/Wenner.

Interprétation des informations de la danse

la danse des abeilles orientation vers les sources de nourriture

Dans cette partie vous apprendrez comment la danseuse attire son public et quels sont les signaux émis simultanément à destination de son public.

Et comment son public peut percevoir des signaux faibles dans un contexte bruyant et sombre.

Mais toutes les novices ayant assisté à une danse n’arrivent pas à destination.

Une partie de la conférence portera sur la précision des informations transmises et les erreurs d’interprétation.

La recherche moderne

Nous pouvons maintenant enregistrer toutes les phases de la danse des abeilles.

Cependant, à des distances de vol de même distance correspondent des itinéraires de danse différentes.

Comment les abeilles déterminent une distance et comment transmettent-elles cette information.

Nous savons aussi qu’il existe des dialectes différents selon le type d’abeille.

Les phases d'orientation à distance

Les danses des butineuses expérimentées ne servent qu’à envoyer les novices vers un certain secteur.

Dans cette zone d’autres informations devront être récoltées pour atteindre la zone de nourrissage.

La carte-mémorielle des abeilles

Après 4 à 6 vols d’orientation, les abeilles connaissent la zone autour de la ruche dans un rayon d’environ 500 m.

Essaimage

Il existe aussi une danse des abeilles pour l’essaimage et une communication propre aux abeilles pour maintenir la cohésion de l’essaim.

Le milieu naturel de l'abeille : La forêt

L’habitat naturel de l’abeille reste la forêt, comment communiquent-elles en volant sous ou au-dessus des arbres.

La météo et la vision de l’environnement extérieur ne sont pas les mêmes que pour les abeilles domestiquées des apiculteurs.

Les phéromones

Comment les différentes activités de milliers d’individus sont intégrées pour permettre à la colonie de se développer et de se reproduire de façon harmonieuse en fonction des modifications de conditions internes et externes ?

La conférence sur la danse des abeilles

Tous les titres évoqués ci-dessus sont développés lors de ma conférence sur la communication des abeilles.

Cette conférence d’une durée d’une heure est accessible à tout public.

Pour réserver la conférence sur la danse des abeilles sur Beefenua-apitherapie.com :

Conférences en apithérapie moderne